Alerte (Album)

by Control Tower

supported by
/
  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Version CD avec livret 8 pages contenant l'intégralité des paroles.
    Jewel Box.

    Includes unlimited streaming of Alerte (Album) via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €10 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €5 EUR  or more

     

1.
03:27
2.
3.
4.
03:46
5.
03:42
6.
7.
8.
9.
03:45
10.

credits

released November 7, 2007

tags

license

all rights reserved

about

ControlTower Paris, France

Chanteur classe & populaire !!

18ème,
Paris,
France,
Méditerranée,
Monde...

contact / help

Contact ControlTower

Streaming and
Download help

Track Name: Le Plus Beau
Le Plus Beau

Allongé, j'oublie...d'oublier qu'elle me manque
Allongé, K.O....mon corps sans importance
Allongé, je n'oublie...rien, à ce qu'il me semble
Allongé, je n'oublie...seul en piste, seul je danse

Refrain
Le Plus Beau
Le Plus Beau
Le Plus Beau
Dans vos bras j'étais...Le Plus Beau...sans vous tant d'errances

Dansant seul ce soir, je vais en tous sens,
Je n'te marche plus sur les pieds
Un tempo a trouvé, une recherche de fréquence
Des moments trop rares où pour vous j'étais

Refrain

La salle se vide, le spectacle est terminé
Seuls ceux qui jouaient connaissent la vérité
Il n'y a plus d'rôle pour moi, les auditions sont terminées
Un éternel instant, je ne cesse de danser

Pont
Danser, danser...pour enfin oublier
Danser, sans ces...retours au passé
Danser, danser...pour enfin oublier
Danser, danser...pour ne pas être le plus laid

Refrain
Track Name: Pour Quelle Infamie
Pour quelle Infamie

Pour quelle infamie payons-nous ?
De plus en plus vieux de plus en plus fou
A vouloir prendre le dessus sur tout
On en vient au plus bas, pourquoi ?

De tribu en guerre, de guerre en état
L'amour du prochain, trahi, l'amour du prochain trahi
Des différents systèmes, des décrets, des lois
Plus d'ambition pour nos fils, plus d'ambition pour nos droits
J'ajoute que si les nôtres nous trahissent, s'ils sont de peu de foi
Ce qui n'm'étonnerait pas
Ne pas rentrer dans leurs vices ni dans leurs débats
Mais ne prendre conscience que par toi et toi
Et toi qui te complais dans le plus jamais ça
Et n'réfléchis toujours pas
A la grandeur de l'homme et à ses nombreux faux pas

Car ici on n'aspire même plus à commenter les décisions de nos élus
Par nos souhaits ils sont là, pour nos soins ils sont
Garants de nos désirs, de notre évolution
Mais j'ai dû perdre le fil me r'tenant cette position
Sans marche arrière possible, j'en perds mes opinions

Le clônage remplace la naissance
L'heure est à la dégénérescence des sens
Des progrés formidables pour la science
mais les voitures roulent toujours à l'essence
Sans quête de sens pas de résultat et pendant ce temps-là...lalala
L'homme en lui régresse à tous petits pas
A petits pas, oui, à petits pas, à si petits pas qu'il n'avance même plus
A petits pas, oui, à petits pas, à si petits pas qu'il creuse sa tombe

Car ici on n'inspire même plus l'air pour parler sans en tester le taux d'toxines
Par nos vices elles sont là, pour nos vices elles sont
On veut de l'air liquide, de la réfrigération
Mais j'ai dû perdre le fil me ret'nant cette position
Sans marche arrière possible, j'en perds mes opinions
Track Name: Ouvres tes Mains
Ouvre tes Mains

Toi t’es au point, le poing levé
Toi t’es au point, au point d’craquer
Toi t’es au poing dans la gueule de celui qui t’as fait chier
Toi t’es au point, ouvre tes mains X2

Rien dans les poches, des mains, riens dans les poches, les gains
D’une vie d’glandu passée à vivre plus qu’à glaner
T’as trop fumé, t’as trop tisé, t’as cotisé pour ton cancer
Généralisé, plus souvent technique
Passe la Bac d’abord, Nique sa mère
On dit c’est chacun pour soi, mais y’a rien du tout
Du vent et du carrelage, la viande c’est nous
En rayon, sans emballage, jambon, hallal, tous fumés
Bientôt en tranches bien installés dans des crédits tout électrique

Des bras se tendent, pour saluer celui-là
Des poings se serrent pour réclamer des droits
Deux doigts pour la paix, un doigt pour l’Etat
Ma main est ouverte sur cette terre et sert
Fais en de même jeune fille, frère

Toi t’es au point, le poing levé
Toi t’es au point, au point d’donner
Toi t’es au point d’mettre la mise lourde sur l’jour qui vient
Toi t’es au point, Ouvre tes Mains X2

Pas besoin d’attendre demain pour se réaliser
Tu les as déjà avec cinq doigts, c’est inné
Fais marcher ton cerveau comme tu l’as fait pour tes pieds
Bébé à quatre pattes, tu trouvais ça limité
Pourtant t’as pas réfléchi, c’était l’instinct
Pas d’considération de style, de classe, de peau
Juste un but, le tien
Celui de j’sais même pas, celui d’on verra bien
Agis chaque jour pour affûter ces deux mains
Fais donc qu’elles s’usent, amusent, rassurent
Juste un but, le Bien

Des gestes tendres, pour celle ou celui-là
Des mains se serrent pour cesser des combats
Ainsi vient la paix si tu tends les bras
Non pas pour implorer mais pour offrir
La main qui demande est toujours en bas
Ouvre tes Mains 2/2

Toi t’es au point, T’es au point…X4

Y’avait le Front Populaire, mais à la tête on s’est heurté
J’te propose les bras populaires
Avec les manches relevées parce que ça fait beau gosse
Ou costard selon où tu bosses
On dit classes laborieuses, classes dangereuses
Pas conscientes du danger qui guette
Dangereuse comme c’est risqué, dangereuse comme on peut l’faire,
Dangereuse comme il suffit d’s’y mettre

Toi t’es au point, le poing levé
Toi t’es au point, au point d’donner
Toi t’es au point d’mettre la mise lourde sur l’jour qui vient
Toi t’es au point, Ouvre tes Mains X2
Track Name: Toujours
Toujours

La ville avait ses portes pour empêcher les manants
de rentrer, aujourd'hui c'n'est guère autrement.
RER & trains ont remplacé la Porte Saint-Martin,
à la périphérie ceux qui ont faim.
Le nord-est parisien supplanté par la banlieue,
à chaque époque ses cités toujours mieux,
Les immeubles à trois étages et leur aspect miteux
donnent à Belleville des airs de village,
La nostalgie vivra-t-elle en ces lieux
fait de béton, d'escalier, de cages?
Je doute que l'on puisse changer des taudis en palais,
de nos temps cendrillon n'aurait pas sa fée.
On peut s'offusquer, s'énerver, abandonner, se lâcher,
déprimer, capituler, renoncer, continuer,
persévérer, perdre ou gagner,
les problèmes finiront où ils ont commencé car...

Toujours les mêmes qui prennent et toujours les mêmes qui s'plaignent.
Pas les mêmes, le fond du problème car toujours les mêmes qui prennent.

Un ras l'bol organisé "Par qui ?" à ne pas poser,
les syndicats laisse moi...pleurer.
Se faire manipuler par qui que ce soit
change peut être le déroulement mais pas le résultat.
La vie est la même du moi d'janvier au mois d'décembre,
pourquoi les grèves de noël, les grèves en septembre?
Et pourquoi rien au mois d'août alors qu'personne n'est plus là...
c'est peut être pour ça...
Et pourquoi en ce même mois votent-ils donc les lois...
c'est peut être pour ça...
Prôner la révolution c'est prôner une galipette,
quelques instants d'émotion, l'sang remonte à la tête.
Mais le tour fini le problème reste intact,
une ancienne classe est déchue, une autre a pris sa place.

Toujours les mêmes qui prennent et toujours les mêmes qui s'plaignent.
Pas les mêmes, le fond du problème car toujours les mêmes qui prennent
Track Name: Viens Pas
Viens Pas

Refrain:
Viens pas l'faire chier...
Viens pas l'faire chier...
Viens pas m'faire chier, t'es pas cérébralement équipé
Viens pas l'faire chier...

Tu dis qu't'as tout vécu, pour toi plus d'inconnu
Tu dis qu't'as tout vécu, toutes les choses depuis le début
Tu dis qu't'as tout vécu, tu dis qu't'as tout vécu,
J'y étais, j't'ai pas vu !!
Tu dis qu't'as tout vécu...
A tous problèmes, à toutes questions, tu as la solution
Tes réflexions ne renvoient rien de bon
Nombreux te demandent en retour le temps d 'une audition
tu restes sourd, on n'peut t'accuser de réception

Refrain

J'étais tranquille rêvassant, sans conscience du temps
L'esprit mobile, dans mon élément
Mais tu es apparu, en l'air tu as fichu mes doutes, mes errements
Chaque seconde m'importe maintenant que tu es présent.

Pont
J'essaye de rester poli mais tu ne vois pas,
Que tous ces monologues tu peux les faire sans moi.
Au point où on en arrive, je reste sans voix,
Fais en de même, je t'en prie ferme-la !! chromatisme pour sortir

Accepte sans ressentiment, le doute cependant
Qu'à toutes questions tu trouves évidemment
La réponse en un tour de cerveau c'est bien court, je n'peux en faire autant
Mon chemin est moins sûr et je souhaite prendre tout mon temps

Refrain